I.   Introduction générale

VII.  Les calques

II.  Présentation de l'image

VIII. Le texte

III. Manipulation des images

IX.   Les formes et motifs

IV. Les corrections chromatiques

X.    Les filtres

V.  Les corrections physiques

XI.   L'automatisation des tâches

VI. La sélection

 

 

VII. Les calques

- Présentation
- Création
- Sélection


- Gestion des plans (créer un panorama)

- Le masquage
- Le verrouillage
- Le groupement
- L'opacité
- Les repères
- Calque de réglages

- Les masques de fusion
- Le masque d'écrétage

 

 

 

PRÉSENTATION


Les calques permettent de travailler sur des éléments d’une image indépendamment les uns des autres. Ils permettent de composer des montages comme avec de véritables feuilles de calque qui viendraient s’empiler les unes par-dessus les autres sur des niveaux de plans différents. Chaque élément que vous voyez à l’écran peut être placé sur un calque.

Pour travailler avec des calques, il vous faudra tout d’abord faire apparaître votre palette de calques. Allez dans votre Menu Fenêtre / Calques. Vous devrez également repérer le principal outil utilisé avec les calques, l’outil de déplacement se trouvant dans la barre d’outils:

 L’outil de déplacement.           

   La palette calque lors de l’ouverture d’un nouveau document.

 

 

LA CRÉATION


La création de calques peut être automatique dans deux cas :


- Dans le cas d’un copié coller de sélection.
- Dans le cas de création de textes et de formes de dessin (traits, rectangles, ellipses).


Lors de la création d’un nouveau document, Photoshop crée automatiquement un document avec un fond blanc, transparent ou de couleur. Dans la palette de calques, c’est le premier calque qui apparaît et il compose le fond de votre nouveau document. Les images ne peuvent avoir qu’un seul arrière-plan à l’ouverture et celui-ci est verrouillé: c’est le cadenas qui est placé à droite du nom du calque. Cela veut dire que vous ne pouvez pas y effectuer certaines opérations pour le moment (déplacement, opacité, fusion). Cependant, si vous créez un nouveau fichier dont le fond est transparent, votre document ne contiendra pas d’arrière-plan.
À l’ouverture d’une image, votre calque porte également le nom d’arrière-plan.

La création d’un calque est automatique lors de l’utilisation de la technique du copié coller. Cette commande va nous permettre de dupliquer une sélection vers un nouveau fichier de travail.

 


Copie vers un nouveau document de travail.

  1. Détourer une zone d’image que vous souhaitez copier. Une fois le détourage effectué, allez dans le menu Édition / Copier où tapez C (Ctrl C).
  2. Créez ensuite un nouveau fichier. Cette opération aura pour but d’isoler votre sélection dans un nouveau fichier indépendant de son image d’origine. Photoshop va créer un document dont la taille sera celle de l’élément que vous venez de copier. Actuellement votre sélection est en mémoire dans votre ordinateur (presse-papier).
  3. Une fois un nouveau document créé, allez dans le menu Édition / Coller où tapezV (Ctrl V). Regardez votre palette de calque. Un nouveau calque vient d’apparaître au-dessus de celui affichant votre fond (arrière-plan). Il contient votre élément.

 

  Ce nouveau calque contient la sélection copiée.

 

Copie d'une sélection vers un même document

  1. Détourer une zone d’image que vous souhaitez copier. Une fois le détourage effectué, allez dans le menu Édition / Copier.
  2. Faites directement Édition / Coller sans créer de nouveau document. Un nouveau calque apparaît au-dessus du calque d’arrière-plan. Il contient une copie de votre sélection.
  3. Si votre copie n’apparaît pas, prenez votre outil de déplacement, faites un clic maintient dans votre image et déplacez votre souris. En déplaçant votre souris, vous déplacerez également votre copie.

 

                
    Dans notre second exemple, une fenêtre a été rajoutée.   La création du second calque (calque1) comportant la deuxième fenêtre.

 

LA SÉLECTION

 

Calque actif


Il pourra arriver au cours de votre travail de cumuler un nombre important de calques. Afin de vous repérer plus facilement, visualisez le calque apparaissant en bleu. Il s’agit du calque actif. Pour pouvoir agir sur les éléments d’une image (dans notre exemple, la fenêtre), il faudra donc d’abord en sélectionner le calque. Cliquez à droite de son nom pour passer d’un calque à un autre.

 

Création de calque vierge


Pour créer un calque vide, cliquez en bas de la palette des calques sur l’icône de nouveau calque :


Celui-ci viendra automatiquement se placer au-dessus de votre calque de fond et sera nommé, calque 1 par défaut. Il pourra éventuellement accueillir de nouvelles sélections.

 


Nommer un calque


Pour vous repérer plus facilement, vous pouvez nommer les calques en fonction par exemple des éléments qu’ils contiennent. Double cliquez sur le nom du calque puis tapez un nom.


La zone de nom devient éditable. Il ne vous reste plus qu’à renommer le calque et taper entrée ou retour sur votre clavier.

 

LA GESTION DES PLANS


Les calques peuvent êtres empilés les uns par-dessus les autres. Si vous prenez de véritables feuilles de papier, et que vous les posez les unes sur les autres, celles du dessus masqueront celles du dessous. Il en va de même pour les calques.
Nous allons commencer par créer deux formes de base (rectangle et ellipse). Nous allons ensuite modifier l’ordre d’empilement des éléments des calques.


A. Dessiner les formes de base :

  1. Commencez par créer un nouveau document.
  2. Appuyez sur la touche D de votre clavier. Vous retrouverez vos couleurs par défaut : noir et blanc.
  3. Dans votre barre d’outil, sélectionnez votre outil de dessin rectangulaire (lettre U) :

  4. Faites un clic maintient et descendez en diagonale comme si vous traciez un cadre de sélection. Vous devez avoir créé un rectangle ou carré de couleur noire.
  5. Dans votre palette de calque, créez un nouveau calque.
  6. Dans votre barre d’outil, sélectionnez votre outil de dessin ellipse et changez de couleur soit avec le sélecteur de couleur, soit dans la barre d’option en faisant un clic dans sa case de couleur. Faites en sorte que la forme à tracer chevauche celle du dessous. Faites un clic maintient et descendez en diagonale comme si vous traciez une ellipse de sélection.
  7. Dans votre palette de calque, vous devez avoir à trois calques. Le calque d’arrière-plan et les deux calques des formes de base.

              

 

B. Modifier l’ordre d’empilement des formes:


Nous allons faire en sorte que le carré se place devant l’ellipse. Il va falloir déplacer les calques dans la palette.

  1. Dans la palette de calque, faites un clic maintient sur le calque du rectangle (forme 1). Une main fermée apparaît.
  2. Remontez ce calque au-dessus de celui du rond (forme 2). En vous déplaçant, une ligne noire placée entre les calques vous guide pour mieux vous replacer.
  3. Relâchez votre calque. Vous devez à présent voir votre cercle placé sous votre carré.

 

           
Le calque est déplacé vers le haut et le cercle est passé en dessous du carré.

 

Création d’un panorama à partir du glissé déposé d’images

Vous avez la possibilité de glisser des images les unes à côté des autres afin de créer des panoramas. Une de ces méthodes consiste à faire glissé déposer une image vers une autre grâce à l’outil de déplacement. Dans notre exemple, nous avons pris en trois photos d’un paysage.
Chaque photo est placée dans une fenêtre indépendante l’une de l’autre. Elles ont toutes la même taille. Nous allons devoir regrouper ces images dans un seul calque puis les retravailler.

Une des étapes du panorama consistera à superposer les photos pour n'en former qu'une. Pour nous aider à mieux les placer, avons fait en sorte que quelques éléments réapparaissent d'une photo à l'autre: de la première photo vers la seconde il y a le panneau, de la deuxième vers la troisième, il y aura la maison située à l'arrière-plan.

   
   Fichier n°1                                              Fichier n°2                                                Fichier n°3

 

Espace de travail

  1. Ouvrez la première image fichier n°1.
  2. Agrandissez l’espace de travail (ici à droite) pour permettre à votre photo d’accueillir vos autres images. Allez dans le menu Image / Taille de la zone de travail;
    Comme nos images d'origine ont toutes la même hauteur (12cm), nous n’allons rajouter de l’espace qu’en largeur. Ici, la valeur de deux images supplémentaires ajoutée à la taille de la photo actuelle [16cm (image actuelle) +16cm (fichier 2) +16 cm (fichier3)].



    Environ 48 cm (en largeur) ajoutés à droite du fichier, accueilleront les autres images.


      
      La nouvelle zone de travail agrandie

  3. Ouvrez une seconde image (fichier 2) et sélectionnez votre outil de déplacement.
  4. Faites un clic maintient sur votre fichier 2 et sans relâcher votre souris, déplacez-vous vers votre premier document. Relâchez-y votre souris. Votre seconde image doit être placée sur votre premier document.
  5. Éventuellement, recommencez la même commande avec un troisième fichier. Vous devez avoir à présent deux à trois images placées sur un même document.



    Les images superposées grâce à des points de repère sélectionnés lors de la prise de vue.


  6. Pour vous aider à mieux replacer les images, dans la palette de calques, aidez-vous en modifiant le pourcentage de transparence de l’image; Dans la palette de calque, sélectionnez un calque puis faites un clic maintient sur le curseur et déplacez-le vers la gauche. Le taux de transparence de votre calque doit diminuer. Il fera ainsi apparaître le fichier situé en dessous.

 

 

Réunion des trois calques (fusion)


Vous allez devoir retoucher les images ; ici, modifier des portions de ciel, corriger les niveaux des images et utiliser le tampon.
Pour utiliser le tampon sur plusieurs calques, vous allez devoir faire en sorte que votre image n’ait plus qu’un seul calque. Pour « aplatir » une image, allez dans le menu Calque / Aplatir l’image. Votre palette doit ne contenir qu’un seul calque.

Effectuez cette commande uniquement lorsque vous aurez achevé les déplacements, repositionnements, niveaux car les calques contenant vos différentes portions d’images disparaîtront définitivement. Certain format de fichier comme de (JPEG, EPS) écrase les calques à l’enregistrement du fichier. Gardez toujours une copie dans une version gérant les calques (PSD).


À l’enregistrement du fichier, Photoshop vous indique que les calques vont être aplatis.


  
   Le panorama reconstitué puis retravaillé

 

Avec les dernières versions de Photoshop, le plug-in PhotoMerge fait une grande partie de ce travail de façon automatique. Vous sélectionnez les photos devant être utilisées dans le panorama, PhotoMerge vous les fusionne en retravaillant les principaux détails à corriger ainsi que la luminosité ambiante. Vous retrouverez une méthodologie de PhotoMerge dans la partie XI de ce cours sur l'automatisation des tâches.

 

 

 


MASQUER UN CALQUE


Pour masquer un calque, cliquez sur l’œil situé à gauche dans la palette des calques. Pour le faire réapparaître, recliquez sur l’œil.


Si vous n’avez que le calque d’arrière-plan, vous ne pourrez pas le masquer car il est verrouillé. Il vous faudra d’abord le dupliquer pour en obtenir une nouvelle version et seulement ensuite vous pourrez le masquer.

 


Déverrouillage du calque d’arrière-plan

Par défaut, le premier calque créé (arrière-plan) est verrouillé. Cela évite de le détruire ou tout simplement de le modifier involontairement. Pour déverrouiller le calque d'arrière-plan vous devez:

  1. Faites un clic maintient sur le calque d'arrière-plan et emmenez-le sur l’icône de nouveau calque (en bas de la palette).


  2. Relâchez-y votre souris.
  3. Un nouveau calque « Arrière-plan copie » apparaît dans la palette.
  4. Cliquez à présent sur l’œil du premier calque pour le masquer.

 

VERROUILLER UN CALQUE


Le verrouillage permet d’éviter toute modification sur un calque et donc de le protéger contre d’éventuelles erreurs de manipulations.

  • Sélectionnez le calque à protéger. Celui-ci doit apparaître en bleu.
  • Cliquez sur l'icône du verrou située dans la zone "Verrou".
  • À présent sur le calque verrouillé, même si vous utilisez l’outil déplacement, il restera inactif:


 Le calque 1 est masqué et le calque 2 affiché et verrouillé.

 

GROUPER LES CALQUES


Il est possible de grouper des éléments d’un calque les uns avec les autres de façon à les déplacer ensemble.

  1. Créer deux éléments (carrés, ellipses) sur deux calques différents.
  2. Sélectionner le premier calque pour le rendre actif. Il devient bleu.
  3. Dans le deuxième calque, cliquez sur la case se trouvant à droite de l’œil. Une icône de chaînage apparaît. Elle vous indique que votre deuxième calque est à présent lié au premier. À présent, si vous déplacez le premier élément avec votre outil de déplacement, le deuxième élément situé sur le second calque suivra également.

 


Cette commande accompagnée des repères permet de placer des éléments à un endroit précis.


OPACITÉ D'UN CALQUE


Vous savez que vous avez la possibilité de modifier la transparence d’un calque grâce via la commande d’opacité de la palette. Lors de l’exercice du panorama, nous avons appris la méthode consistant à modifier la transparence via l’échelle d’opacité.

Après sélection du calque, vous pouvez aussi utiliser le pavé numérique, en tapant rapidement les chiffres : 01 pour 1% d’opacité, 10 pour 10% d’opacité…

      
Opacité: 10%                                              Opacité: 50%                                               Aucune transparence


Avec un calque verrouillé, la commande d’opacité n’est pas accessible. Dupliquez-le d’abord.


LES REPÈRES


Un repère est une « ligne guide » que vous affichez pour vous aider dans le placement de vos éléments. Tout d’abord, il vous faudra afficher vos règles autour de votre fenêtre de travail.

  1. Allez dans le menu Affichage / Règles ou tapezR (Ctrl R) sur votre clavier. Vous devez voir apparaître autour de votre fenêtre de document une règle horizontale et une verticale.
  2. Faites un clic maintient à l’intérieur d’une des règles et déplacez votre souris vers le centre de votre document. Votre curseur change d’aspect et vous allez voir apparaître une ligne qui va suivre votre souris. Il s’agit de votre futur repère.
    Si vous ne voyez rien apparaître, c'est que vos repères sont masqués. Allez dans le menu Affichage / Afficher / Repères.
  3. Relâchez la souris. Une ligne de couleur doit apparaître à l’endroit où vous avez relâché votre souris. Il s’agit de votre repère.

 

Par défaut les repères apparaissent en bleus.

 

Déplacer un repère


Déplacez-vous sur votre plan de travail et regardez dans les règles. Celles-ci vous indiquent toujours votre position en X (horizontale) et Y (verticale) grâce à des pointillés.

Si vous souhaitez déplacer un repère, vous devrez commencer par vérifier que celui-ci n'est pas verrouillé.

  1. Créez un repère.
  2. Sélectionnez votre outil de déplacement.
  3. Placez-vous sur votre repère, faites-y un clic maintient et déplacez votre souris.
    Si vous avez un message d'erreur, c'est que votre repère est verrouillé; Allez dans le menu Affichage / Verrouiller les repères: si l'encoche est visible, décochez-la.

     Relâcher la souris sur "Verrouiller les repères" pour les sélectionner.

 

Placer un repère de façon précise


Vous pouvez créer un repère qui sera placé dans la fenêtre suivant des paramètres horizontaux et verticaux que vous fixez.

  1. Allez dans le menu Affichage / Nouveau repère.
  2. Une fenêtre va s'ouvrir. Elle vous demande de situer par rapport à la règle, la position horizontale et verticale de votre prochain repère. Spécifiez des valeurs H & V dans la case "Position".
  3. Cliquez sur OK. Un nouveau repère doit s'être affiché dans votre fenêtre.

 

 

Modifier l'axe zéro


Comme avec une règle normale, Photoshop débute les mesures à un point 0 horizontal et 0 vertical. Ce point 0 est fixé par défaut en haut à gauche de votre fenêtre.

  1. Regarder à l'angle des deux règles. Vous pouvez voir une case ayant des pointillés. Il s'agit de votre axe 0.
  2. Placez-vous sur cette case. Effectuez un clic maintient et déplacez-vous dans la fenêtre. Vous devez voir une croix ainsi que deux grandes lignes vous suivre. Il s'agit de l'axe zéro que vous déplacez.
  3. Relâchez votre souris. L'endroit sur lequel vous venez de vous arrêter constitue le point de départ de votre nouvel axe 0.

 


Verrouiller un repère


Pour éviter de déplacer un repère, allez dans le menu Affichage / Verrouiller les repères.


Masquer un repère


Si vous souhaitez masquer de façon temporaire un repère, allez dans le menu Affichage / Afficher / Repères.

 

Supprimer un repère


Pour effacer un repère, allez dans le menu Affichage / Effacer les repères.


CALQUE DE RÉGLAGES


Nous avons vu qu’il était possible d’effectuer des corrections chromatiques qui agissent sur toute l’image. Il vous est possible également de créer un calque spécialement dédié à ce travail. Cette technique est très utile car vous pouvez à chaque moment décidé de modifier ou de détruire votre calque de réglage. Les réglages ne sont donc plus définitifs.


Allez dans le menu Calque / Nouveau calque de réglage ou allez en bas de la palette de calque et faites un clic maintient sur le bouton de nouveau calque de réglage. Vous devrez ensuite choisir dans la liste, le réglage que vous souhaitez effectuer. Photoshop vous demande de nommer ce calque puis vous redirige vers la fenêtre de modification chromatique que vous avez demandée.

Vous pourrez éventuellement jeter ce calque à la poubelle si la modification ne vous satisfait plus.

                      
Les corrections ne sont plus définitives                                   La liste des calques de réglages

 


Transformation du contenu d’un calque


Nous avons vu qu’il était possible d’appliquer des effets à une photo dans sa globalité par exemple grâce à la commande Image / Rotation de la zone de travail / Symétrie.

Il est également possible d’appliquer des transformations sur les éléments présents dans les calques.

  1. Sélectionner un calque.
  2. Allez dans le menu Édition / Transformation ou tapezT (Ctrl T) sur votre clavier. À présent, la matière se trouvant sur votre calque est modifiable. Un cadre de modification apparaît autour de votre sélection.
  3. Vous pouvez changer la taille, la rotation, et la symétrie du contenu de votre calque. Cette commande est très utile pour effectuer des montages.


Il existe d’autres commandes dans la partie du menu Édition / Transformation/…
Ces commandes regroupent des effets applicables au contenu des calques :


Dans notre exemple, nous avons commencé par prendre un paysage. Nous avons ensuite détouré un personnage que nous avons rajouté. Enfin, nous lui avons appliqué une symétrie.


      

 

MASQUE DE FUSION


Lorsque vous faites glisser des calques les uns sur les autres, certaines parties sont masquées par votre premier plan. Les masques de fusion permettent de faire disparaître de la matière ou de la remettre sans la supprimer définitivement.

Dans ce premier exemple, nous allons simplement faire en sorte de faire disparaître tout ce qui ne se trouve pas dans une sélection ovale que nous allons tracer. Il s'agit juste d'un masque simple sans modification sur les images.


 

Méthodologie au masque simple

  1. Ouvrez votre fichier aigle qui se trouve dans le dossier exemples de Photoshop.
  2. Tracez au moyen de votre outil sélection ellipse, un ovale de la taille de la tête de l'aigle.
  3. Dans la palette de calque, cliquez sur le bouton de masque de fusion:


  4. Dans votre palette de calque, votre calque d'aigle doit à présent être composée de deux vignettes. La première affichant la vignette de l'aigle et la seconde vignette affichant le masque composé de la sélection ovale:


  5. Vous pouvez passer de l'un à l'autre en faisant un simple clic sur une vignette. Un léger cadre apparaît autour (dans notre exemple précédent, la seconde vignette est sélectionnée, soit le masque).
  6. Si vous avez l'intention de déplacer le masque (votre sélection ovale), il vous suffit de cliquer sur sa vignette (la seconde) dans la palette de calque, de tout sélectionner en faisant un A (Ctrl A) et d'utiliser l'outil de déplacement et de vous déplacer pour agir sur le masque.



 

Masque avec retouche

Dans notre second exemple, nous souhaitons faire disparaître la matière verte se trouvant à l’arrière-plan de notre aigle de façon à faire réapparaître notre dune.

L’outil gomme permet d’effacer une zone d’image, mais cette action est définitive comparer à l’utilisation des masques qui permettent également de remettre de la matière.

Vous pourrez trouver les deux fichiers utilisés pour notre exemple ci-dessous (aigle et dune) dans le dossier d'exemples de Photoshop.

 L’aigle déplacé vers le fichier "Dune" grâce à l'outil de déplacement.

 

Méthodologie

  1. Ouvrez ces deux images se trouvant dans le dossier d’exemple de Photoshop.
  2. Avec votre outil de déplacement, faites un clic maintient sur votre aigle et glissez l’image vers la fenêtre de document de la dune.
  3. Relâchez votre souris.
  4. Dans la palette de calque, sélectionnez le calque de l’aigle, puis cliquez sur l’icône de masque dans la palette des calques.
  5. Une nouvelle icône de masque apparaît à côté de votre calque (vignette blanche). Elle est automatiquement sélectionnée (cadre autour de la vignette).



  6. Assurez vous que vos couleurs soient par défaut noir et blanc. Si ce n’est pas le cas, appuyez sur la touche D de votre clavier.
  7. Sélectionnez votre outil Pinceau dans la barre d’outils et modifiez forme et diamètre pour qu’ils ne soient pas trop larges.



  8. Effectuez un clic maintient du pinceau sur le vert de votre aigle ; Il doit disparaître au fur et à mesure de votre progression.

     La vignette à la fin du travail (noir et blanc).


  9. Si vous avez retiré trop de fond, inversez vos couleurs au moyen de la petite flèche située en haut de vos cases de couleur. Le blanc va vous permettre de retrouver de la matière et le noir d‘en retirer.




 

 

 

MASQUE D'ÉCRÉTAGE

Grâce à la manipulation des calques, il va vous être possible à présent d'englober des formes les unes dans les autres. Vous pourrez par exemple, faire en sorte qu'une image soit affichée à l'intérieur d'un texte comme dans l'image ci-dessous:

On voit bien qu'une image a été placée à l'intérieur du mot tomates.

 

Méthodologie

  1. Commencez par ouvrir une photo contenant une image. Celle-ci va nous servir pour être placée à l'intérieur d'un texte.
  2. Faites unJ (Ctrl J) afin de dupliquer ce calque. Il ne sera plus verrouillé. Jetez le premier à la poubelle ou masquez-le avec l'oeil situé à sa gauche.
  3. Tapez ensuite un texte assez grand. Pour un texte prenant une grande partie de l'image, pensez à utiliser les échelles horizontales et verticales.
  4. Placez le calque de texte en dessous du calque d'image. En effet, nous souhaitons faire en sorte que l'image rentre à l'intérieur du texte. Votre texte doit à présent être masqué par le calque image.



  5. Placez-vous entre les deux calques; au niveau de la ligne séparant les deux calques. Appuyez sur la touche ALT de votre clavier. Vous devez voir apparaître deux cercles et une petite flèche à la place de votre curseur. Si ce n'est pas le cas, c'est que vous n'êtes pas sur la ligne séparant les deux calques.



  6. Tout en maintenant la touche ALT appuyée, et dès que vous voyez votre curseur changer, faites un clic entre les deux calques. Le calque d'image disparaît et l'image rentre à l'intérieur du texte. Vous venez de créer un masque d'écrétage.

    Comme votre calque de texte n'a pas de fond ou tout du moins celui-ci est transparent, vous vous retrouvez avec un texte sur fond quadrillé.



  7. Vous pouvez très bien ajouter un nouveau fichier ou une couleur qui fera office d'arrière-plan à votre photo. Dans ce cas-là, vous devrez faire en sorte de créer un nouveau calque.
    Faites bien attention à l'endroit ou vous placez ce calque afin qu'il ne rentre pas en compte dans votre masque sinon il serait automatiquement masqué. Il faut que votre nouveau calque soit placé au tout premier niveau, soit tout en bas de la palette de calque, comme dans l'exemple 2:


                      







--> Cliquez pour aller vers la partie VIII - Le texte -->