I.    Découverte du logiciel

VII.   Tableaux

II.   Premiers pas avec les blocs

VIII.  Les pages et la page type

III.  Le travail du vectoriel

IX.    Feuilles de style

IV.  Mise en forme du texte

X.     Bibliothèque, livre, index, table des matières

V.   La mise en forme du bloc

XI.    PDF et éléments interactifs

VI.  Mise en forme des images

XII.   Préparation et impression d'un document

 

III. LE TRAVAIL DU VECTORIEL

 

Explications

 

Les outils de tracé

- L'outil trait
- L'outil crayon

- Segment, courbe, point d'ancrage
- La plume simple (création de droites)
- Formes ouvertes et fermées

 

Les outils de sélection (les flèches)

 

PLUME + ET PLUME -

 

Les courbes de bézier

- Présentation
- Les lignes directrices
- Amplitude des courbes
- Direction des courbes
- Les conversions
- Casser un point d'inflexion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EXPLICATIONS

 

Avant même de travailler à l'intérieur des blocs, vous allez devoir commencer par apprendre la notion de dessin vectoriel qui permet de déformer tous les blocs à volonté et sans perte de qualité.

Il faut comprendre que tous les blocs que vous créerez seront dotés d’un contour où d’un fond où les deux.

Vérifiez donc dans votre barre d'outil, que vos couleurs par défaut sont bien le noir pour le contour et sans couleur pour le fond. Pour rétablir ces couleurs, appuyez sur la touche D de votre clavier ou cliquez sur la case qui affiche les deux petits carrés (en bas à gauche).


Dans la barre d’outils, les couleurs de contour et de fond ainsi que la case de rétablissement des couleurs par défaut.

Pour commencer à appréhender le dessin vectoriel, nous allons commencer par utiliser les outils de dessin disponibles dans Indesign.
En plus des blocs déjà utilisés dans la partie II de ce cours, vous trouverez l'outil plume, crayon et trait. Ces différents outils vous permettront de tracer des blocs qui ne seront pas rectangulaires ou encore de créer des tracés qui accueilleront des texte.
Lorsque vous saurez utiliser ces outils, vous pourrez sélectionner celui qui vous convient le plus afin de déformer les points qui constituent les formes que vous dessinerez.

Pour les personnes qui savent utiliser le logiciel Illustrator, la prise en main du vectoriel dans Indesign est aisée. Vous retrouverez rapidement vos marques dans Indesign.

 

 

L'OUTIL TRAIT


Il est situé dans la palette d’outil juste à côté de l'outil crayon:

 

  1. Sélectionnez votre outil trait.
  2. Faites un clic-maintient sur votre document puis déplacez votre souris. Un trait bleu vous indique votre futur tracé.
  3. Relâchez votre souris lorsque vous aurez une taille et un angle de trait que vous souhaitez. Dès que vous relâchez votre souris, un trait noir apparaît avec son cadre de sélection. Celui-ci vous permet de modifier la taille du trait.


Si vous tracez un trait en appuyant sur la touche Shift, votre trait subira une contrainte à 45° et avec la touche ALT, votre trait débutera à partir de son centre.

 


Rappel sur les angles de rotation :

 

 

L’OUTIL CRAYON (touche N)


Il est situé en dessous de l’outil plume :

  1. Cet outil s’utilise en effectuant un clic-maintient de votre souris et en vous déplaçant.
    Sélectionnez votre outil crayon. Si ce n'est pas l'icône ci-dessus qui apparaît, c'est que le crayon est caché dans les outils optionnels. Faîtes un clic-maintient sur votre outil et sélectionnez l'outil crayon.



  2. Votre crayon apparaît sur votre plan de travail avec une croix.
  3. Pour commencer votre tracé, effectuez un clic-maintient sur le document de travail et déplacez votre souris. Une ligne en pointillé bleu vous suit. Elle vous indique votre parcours sur le plan de travail.
  4. Lorsque vous avez fini de dessiner, relâchez votre souris. Vous pourrez voir que lorsque vous aurez relâché votre souris, votre tracé noir apparaît avec une série de points bleus. Il s'agit des point d'ancrage qui constituent votre tracé. Chaque tracé que vous aurez effectué contiendra obligatoirement un point de départ et un point d'arrivée.


Les réglages de l’outil crayon


En double cliquant sur l’outil crayon, vous allez faire apparaître sa fenêtre de réglages.


- La zone fidélité correspond au nombre de points (nommés points d’ancrage) placés le long du tracé. Si vous diminuez la fidélité, votre tracé conservera une allure plus proche de votre « coup de crayon ». Au contraire si vous augmentez la fidélité, votre dessin sera simplifié dans les courbures et les arrondis de votre tracé.
- La partie lissage correspond à la précision du tracé.

Dans notre premier exemple, nous avons placé la fidélité à 0,5 et le lissage à 0.
Pour le second tracé, nous avons placé la fidélité et lissage au maximum. On voit bien que le tracé a été simplifié ;

          

Dès que vous relâchez votre souris, vous pouvez voir une série de points d'ancrage apparaître.

 

Fermeture d’un tracé


Nous avons vu qu’il était possible de laisser une forme ouverte mais vous pouvez aussi fermer automatiquement une forme.

  1. Sélectionnez l’outil crayon.
  2. Dessinez une forme en faisant un clic maintient, mais ne relâchez pas encore le bouton de la souris.
  3. Appuyez sur la touche ALT de votre clavier. Votre curseur crayon doit apparaître avec un petit cercle. Il vous indique que l’emplacement actuel de votre crayon va être relié à son point d’origine.
  4. Relâchez la souris puis la touche du clavier. Votre tracé doit être à présent fermé.


 

Prolonger un tracé


Vous souhaiterez peut-être reprendre un tracé que vous avez commencé.

  1. Dessinez un tracé puis relâchez votre souris. Dès que vous avez fini de le dessiner, celui-ci est automatiquement sélectionné. Il vaut mieux que votre tracé soit sélectionné sinon allez dans votre palette d’outil, choisissez la flèche noire (premier outil) et faites un clic sur le tracé que vous souhaitez sélectionner. Celui-ci doit apparaître en bleu.
  2. Reprenez votre outil crayon et approchez-le d’une extrémité de votre tracé. Le curseur crayon doit perdre sa croix.
  3. Recommencez un simple tracé et relâchez votre souris une fois votre tracé achevé. Le second tracé est automatiquement relié au premier. Reprenez votre outil de sélection et déplacez votre tracé pour le vérifier.

 

Modifier un tracé


Vous avez la possibilité de modifier le tracé effectué au moyen du crayon.
Assurez vous en double cliquant dans l’outil crayon que la case « Modifier les tracés sélectionnés » est bien activée. Cette option va vous permettre de réaliser une suite de tracés sans toucher aux précédents.

  1. Créez un tracé simple.
  2. Placez-vous sur une partie du tracé et commencez à effectuer un nouveau trait. Il faut commencer votre retouche sur le tracé et impérativement le finir sur une autre partie du tracé sinon il risque d’y avoir disparition de votre forme.
  3. Une fois le contour atteint, relâchez votre souris. Le tracé à été redessiné.

    Tracé de base                            Modification                          Résultat

 


Modifier la courbe d’un tracé


Si votre tracé vous paraît trop saccadé et pas assez lissé, vous pourrez utiliser l’outil arrondi pour rectifier sa courbure. Pour faire apparaître votre outil de modification, rentrez dans les outils optionnels du crayon et choisissez le second outil.

  1. Créez un tracé avec votre outil crayon. Vérifiez qu’il est sélectionné.
  2. Sélectionnez votre outil arrondi.
  3. Repassez sur votre contour en effectuant un clic maintient, comme si vous redessiniez par-dessus votre tracé. Votre forme va s’en trouver plus arrondie. Recommencer l’opération si besoin est.


Effacer un tracé


Vous pouvez effacer des zones de votre tracé grâce à l’outil gomme. Il s’agit du troisième outil dans la palette optionnelle crayon.

  1. Créez un tracé avec votre outil crayon. Vérifiez qu’il soit sélectionné.
  2. Prenez votre outil gomme.
  3. Commencez par faire un clic maintient par-dessus une petite zone du tracé puis relâchez la souris. C’est cette zone crayonnée qui sera gommée. Faites-le éventuellement à plusieurs reprises.


 

 

PRÉSENTATION D'UN SEGMENT


Quelles que soient les formes que vous créerez, vous devrez toujours garder en mémoire que vos tracés comporteront un point de départ et un point d’arrivée.

Lorsque vous dessinez à main levée sur un papier, vous commencez par appliquer le crayon, ensuite vous tracez une forme et enfin, vous relevez votre crayon.
Sous indesign, la technique de dessin est la même. Un simple trait comporte toujours un point de départ et un point d’arrivée.
Ces points s’appellent les points d’ancrage et sont représentés par de petits carrés aux extrémités du segment.


On peut dire que ces points d’ancrage « cernent » en quelque sorte le trait. Si vous retiriez un point d’ancrage à votre segment, automatiquement votre droite disparaîtrait. Il ne vous resterait qu’un point, soit celui de départ, soit celui d’arrivée.


Dans l’exemple ci-dessous, nous avons trois points d’ancrage:
Nous avons deux segments reliés entre eux par trois points d’ancrage. Si l’on retire le dernier point d’ancrage (le point "d’arrivée"), le second segment disparaît. Cela n’affecte en rien le premier segment qui conserve un point de "départ" et un point "d’arrivée".



Si à présent, on retire le point d’ancrage au sommet (celui qui relie les deux segments entre eux), ceux-ci vont disparaître et il ne restera que les points d’ancrage du bas (points bleus). Il s’agissait du point d’arrivée du premier segment mais aussi du point de départ du second.


Toutes les formes ont des points d’ancrage. Si l’on retire au cercle ci-dessous son point du bas, il ne restera que la moitié d’une sphère.

Deux segments
ont été effacés.

 

 

 

LA PLUME SIMPLE (touche P)


Pour tracer un segment droit, nous avons vu qu’il était possible d’utiliser l’outil trait. Vous pouvez également utiliser l’outil plume pour tracer des droites, en plaçant vous même des points d'ancrage.

 


Créer des droites avec l’outil plume

  1. Sélectionnez l’outil dans la palette d’outils.
  2. Vérifiez que vous avez bien une couleur de contour noir ou appuyez sur la touche D de votre clavier.
  3. Placez-vous à un endroit sur votre plan de travail. Votre plume doit apparaître avec une croix. Commencez par effectuer un premier clic. Vous devez voir apparaître un premier point d’ancrage.
  4. Déplacez votre souris plus loin et faites un second clic. Vous allez voir une droite relier le premier point d’ancrage au second.


Si vous revenez à votre point d’origine après plusieurs clics, votre forme va être automatiquement fermée. Un petit cercle à droite de la plume, vous indique que vous revenez à votre point de départ.
Dans ce cas-là, le prochain point que vous placerez sera le début d’un nouveau tracé.

 


Forme fermée et forme ouverte


Dans l’exemple ci-dessous, notre contour est noir et le fond de notre forme jaune. Dans le premier exemple, on voit grâce au contour, que le dessin a été arrêté après le troisième point d’ancrage.


Forme ouverte                          Forme fermée
Le contour n’est pas total           

 


Débuter/arrêter de nouveaux tracés


Si vous avez créé une forme et que vous souhaitiez débuter un nouveau tracé, vous pourrez soit :


- Appuyez sur la touche(Ctrl) puis cliquez sur le plan de travail.
- Sélectionnez la flèche noire dans la palette d’outil puis reprendre la plume.


Cette touche(PC Ctrl) change par défaut votre outil actuel en flèche noire.

 

 

LA SÉLECTION

 

- La flèche noire (sélection d'un bloc entier)
- La flèche blanche (sélection de point d’ancrage et segment)


Vous pouvez sélectionner une forme dans sa totalité, un segment ou bien même de simples points d’ancrage. Pour cela, Illustrator met à votre disposition plusieurs types d’outils. La flèche noire et la blanche.
Nous verrons par la suite dans ce cours, qu'il vous sera également possible de sélectionner les images à l'intérieur d'un bloc.

 


LA FLÈCHE NOIRE (Touche V)


Elle permet la sélection et le déplacement des blocs dans leur totalité.


Créez un bloc puis cliquez sur la flèche noire dans la palette d’outils, approchez votre curseur de votre forme. Votre curseur doit apparaître avec un petit carré noir. Faites un clic sur le bloc.

Cliquez sur le contour de l’objet pour le sélectionner puis appuyer sur la touche D afin de retrouver vos couleurs d’origine (noir pour le contour et sans couleur pour le fond).

Pour sélectionner un objet n’ayant pas de couleur de fond, cliquez sur son contour noir.


Une fois que vous avez sélectionné un objet, un cadre bleu apparaît. Il s’agit du cadre de sélection. Il comporte huit poignées qui permettent la modification de votre forme ; En largeur, hauteur et les deux réunis.



Déplacement des objets sélectionnés


Pour déplacer des objets, sélectionnez la flèche noire et faites un clic maintient sur votre forme. Déplacez-vous puis relâchez votre souris.


Faites apparaître la palette d’infos du menu fenêtre pour connaître la position et la taille exacte des objets que vous sélectionnez. Les informations X et Y vous indiquent la position horizontale et verticale de l’objet. Les informations L et H vous indiquent la largeur et hauteur du bloc. Vous pourrez également utiliser les flèches de votre clavier pour déplacer plus précisément votre bloc. Pensez simplement à toujours le sélectionner.

 

 


LA FLÈCHE BLANCHE (touche A)


Elle permet la sélection de formes, de segments et de points d’ancrage et l'intérieur des blocs (par exemple la sélection d'une image. Nous y reviendront dans la partie V sur la mise en forme des images).

Nous avons vu précédemment qu’un segment comportait deux points d’ancrage. Il va vous être possible à présent de sélectionner et déplacer ces points.


Sélection et déplacement de point d’ancrage

  1. Commencez par créer un bloc rectangulaire.
  2. Sélectionnez la flèche blanche. Vous voyez apparaître les points d’ancrage situés à ses 4 angles.
  3. Approchez la flèche blanche d’un des points d’ancrage. Votre flèche va apparaître avec un petit carré blanc.
  4. Effectuez un clic maintient sur ce point d’ancrage et déplacez votre souris. Vous devez être en train de déplacer un coin de votre carré.
  5. Relâchez votre souris.

 

 On a sélectionné le point d’ancrage en bas à droite.


  On étire le point en déplaçant la souris.

 Le point a été déplacé et le bloc modifié.


Les segments de droite reliés au point d’ancrage ont été déplacés puisqu’ils y sont reliés.

Pour être sûr d’avoir bien sélectionné un point d’ancrage de façon précise, cliquer une fois dessus. Celui-ci va devenir bleu à l’inverse des autres qui restent blancs.

          

À partir de la première forme, vous devez essayer d’obtenir la deuxième en déplaçant les points d’ancrage.


Un rectangle et une ellipse ont le même nombre de points d’ancrage (4). Ils peuvent tous être sélectionnés.


La sélection d’un segment


Nous avons sélectionné un point d’ancrage et maintenant, nous allons déplacer un segment entier. Vous savez qu'un simple trait comporte toujours un point de départ et un point d'arrivée. À partir du moment ou vous déplacerez un segment entier, vous déplacerez automatiquement ses deux points d'ancrage qui le constitue. Pour cet exercice, vous devrez toujours utiliser votre flèche blanche.

 

  1. Créer un bloc rectangulaire. On peut voir que le bloc est constitué de quatre segments et donc de quatre points d'ancrage placés aux angles du blocs.
  2. Cliquez à l’extérieur pour le désélectionner.
  3. Approchez votre flèche blanche d’un des segments. Votre flèche va apparaître avec un trait noir. Il vous indique que vous approchez d'un segment de tracé.
  4. Effectuez un clic maintient sur le segment et déplacez vous (dans notre exemple, vers le bas).
  5. Relâchez la souris.
    Le segment entier vous a suivi. Comme celui-ci est relié à deux segment et que les points d'ancrage communs ont été déplacé, tous les autres segment ont également été modifié. Seul le segment de gauche n'ayant aucun point d'ancrage communs à celui sélectionné n'a pas bougé.

    Vous faites un clic maintient sur un segment.

            Vous le déplacez vers le bas.
                Le segment entier a été déplacé. Les segments ayant des points communs également.

 

 

PLUME + ET PLUME -

Vous avez vu depuis les parties précédentes comment utiliser, déplacer et sélectionner les points d’ancrage. Dans cette partie, nous allons apprendre à les retirer ainsi qu’à en rajouter.

Faîtes apparaître vos outils optionnels de la plume :

Nous avons appris plus haut dans ce cours à utiliser la plume simple (au moyen de simple clics) donc nous ne reviendrons pas sur cet outil.


• La seconde icône représentant la plume + qui permet de rajouter des points d’ancrage sur un tracé. Cet outil peut se révéler intéressant lorsque vous souhaitez déformer un bloc de façon plus précise en rajoutant des points à des endroits précis.

  1. Commencez par créer un bloc simple. Celui-ci comporte quatre points d’ancrage situés à chaque coin.
  2. Sélectionnez votre plume + et faites un clic sur un des segments. Vous allez voir un nouveau point d’ancrage apparaître.

À partir de maintenant, vous pouvez sélectionner ces points grâce à la flèche blanche et les déplacer à volonté.

Dans cet exemple, quatre points d’ancrage ont été rajoutés aux centres des segments.


Vous devez faire attention à bien cliquer sur le tracé avec votre plume, rien ne changer.

 


Le troisième outil (optionnel) est la plume - et permet de supprimer des points d’ancrage de bloc. Cet outil vous permettra donc de modifier des blocs et ainsi de les transformer vers des formes nouvelles.

Comme vous savez qu'un bloc est constitué de points d'ancrage qui permettent de relier des segments, si vous retirer un point d'un segment, vos provoquerez un changement sur le tracé. Rappelez-vous que certains points d'ancrage sont communs à plusieurs segments en même temps.

 

  1. Créez un bloc rectangle. Dans le premier exemple ci-dessous, nous allons retiré le point d’ancrage inférieur gauche.
  2. Sélectionnez votre plume – et cliquez sur un point d’ancrage. Lorsque vous retirez un point d’ancrage, les segments qui y sont rattachés sont effacés. Un nouveau segment vient relier les points d’ancrage qui restent.

              -->          

  3. Si à présent, on retire le point supérieur droit, il ne restera que le segment central.

                   -->            

 

 

LES COURBES DE BEZIER

 

PRÉSENTATION


Jusqu’à présent, nous avons vu qu’il était possible de déformer des blocs au moyen de points d’ancrage et de segments.

Dans l’exemple ci-dessous, si nous déplaçons le point d’ancrage du haut, nous savons que les segments qui y sont « ancrés » vont le suivre. Chaque segment est toujours relié à deux points d’ancrage. Pour travailler les courbes de Bézier, nous allons commencer par modifier l’aspect et la direction des courbes.



Dans l’exemple suivant, on voit qu’un segment de courbe peut partir vers le haut (rouge), la droite (vert) ou le bas (jaune).
Une courbe peut donc avoir une amplitude ainsi qu’une direction particulière. C’est en manipulant ce que l’on nomme les lignes directrices et les points directeurs et en les déplaçant que vous allez influer sur vos courbes.


Les courbes peuvent êtres modifiés au moyen de lignes directrices et points directeurs. En démarrant de la courbe de gauche, on peut rapidement arriver à la courbe de droite.

 



LES LIGNES DIRECTRICES

  1. Commencez par tracer un bloc ovale grâce à votre outil ellipse.
  2. Sélectionnez votre flèche blanche et cliquez sur votre plan de travail à l’extérieur de votre bloc pour tout désélectionner.
  3. Approchez-vous d’un segment de courbe et faites-y un clic. Vous allez faire apparaître des lignes reliées aux points d'ancrage.


    Ou déselectionnez tout en faisant un clic en dehors du bloc etc.
  4. Approchez-vous d’un point d’ancrage de l’ellipse. Près de votre curseur, vous devez voir apparaître un petit carré blanc.
  5. Faites un clic sur le point d’ancrage. Vous allez voir apparaître des lignes achevées par des points.


Les lignes qui s’affichent sont des lignes directrices. Chaque ligne directrice est rattachée à un point d’ancrage.

Chaque segment de courbe comporte donc deux lignes directrices.

          


Les lignes directrices sont terminées par des points directeurs. C’est grâce à ces points directeurs que vous allez modifier la taille ainsi que la position des lignes directrices. Une fois modifiées, vous allez donc pouvoir rediriger vos segments de droite.

 

AMPLITUDE D'UNE COURBE

Dans cet exercice, nous allons modifier l'amplitude d'un segment de bloc. Comme vous avez pu le voir précédemment, votre bloc ellipse comporte plusieurs segments. Si l'on souhaite modifier un segment afin de l'agrandir, il vous faudra commencer par travailler grâce avec les lignes directrice et les points directeurs d'un segment.

 

  1. Commencez par tracer un bloc elliptique et avec la flèche blanche, désélectionner tout (avec votre flèche blanche, cliquez à l’extérieur de votre forme). Approchez votre flèche blanche d'un point d'ancrage. Comme votre forme n'est pas sélectionnée, vous ne pouvez pas les voir mais votre curseur doit apparaître avec un petit carre blanc lorsque vous vous en approchez.
  2. Faites un clic sur ce point d’ancrage pour faire apparaître sa ligne directrice (cette ligne apparaît avec un point bleu à son extrémité, que l'on nomme point directeur).
    Dans notre exemple, nous avons cliqué sur le point d'ancrage de gauche. (Vous pourrez également faire apparaître une ligne directrice en cliquant sur un segment de courbe).
  3. Faites un clic maintient sur votre point directeur (extrémité de la ligne directrice) et déplacez votre souris vers le haut.
  4. Le segment de courbe qui est relié à la ligne directrice va être agrandi.

           
    On a sélectionné un point directeur et on le déplace vers le haut. Les autres segments eux, ne changent pas.

 

DIRECTION D'UNE COURBE


Dans les exemples ci-dessus, notre courbe a été agrandi via le point directeur. Vous avez donc modifié l'amplitude d'une portion de segment. À présent, nous allons diriger un segment vers un endroit précis en modifiant la direction d'un segment.


À la place d’étirer le point directeur vous allez le déplacer; vous allez automatiquement rediriger la courbe qui va suivre le mouvement du point directeur: le segment suit la ligne directrice pour retrouver son point d’ancrage. La ligne directrice indique au segment vers quel endroit il doit se diriger.


Exemple 1 : Si vous prenez votre point directeur et que vous le dirigez vers la gauche et vers le bas, le segment qui y est rattaché va automatiquement suivre sa ligne directrice.

Exemple 2 : Si vous prenez votre point directeur et que vous le dirigez vers la droite et vers le bas, le segment qui y est rattaché va automatiquement suivre sa ligne directrice.


Exemple 3 : Si vous prenez votre point directeur et que vous le dirigez vers le bas, le segment qui y est rattaché va automatiquement suivre sa ligne directrice.

 


CONVERSION DE POINT D'ANCRAGE DE TYPE SOMMET EN POINT D'INFLEXION


Nous savons à présent modifier l’amplitude et la direction d’un segment. Nous allons voir comment modifier un sommet (point d’ancrage) en une inflexion (courbe).

Nous avons volontairement dessiné cette montagne pour bien vous faire comprendre la notion de sommet.

Ici, il s’agira de modifier une pointe en arc de cercle:

 

  1. Commencez au moyen de la plume, par dessiner une suite de sommets. Sélectionnez votre tracé grâce à la flèche noire.

  2. Dans votre outil plume faites apparaître l’outil optionnel Conversion de point directeur :



  3. Approchez-vous d’un des sommets (pt d'ancrage) et effectuez-y un clic maintient.
  4. Écartez-vous doucement vers la droite. Vous devez voir comme dans l’exemple ci-dessous, non plus un sommet mais une courbe apparaître. Il s’agit de votre futur point d’inflexion. Si vous voyez une courbe mais une boucle, partez alors vers la gauche.
  5. Relâchez le bouton de la souris et répétez l’opération sur les autres sommets.


              
    La conversion d’un point de type sommet en point d’inflexion.

 



CASSER UN POINT D'INFLEXION


Si vous sélectionnez votre flèche blanche et déplacez un point directeur, vous allez vous rendre compte que votre ligne directrice se déplace entièrement. Elle modifie donc la portion de courbe de droite mais également la portion de courbe de gauche.



Dans notre exemple ci-dessus, nous avons commencé par faire apparaître une ligne directrice (en faisant un clic sur le point d'ancrage du centre).
Nous avons ensuite déplacé le point directeur(cercle rouge) de droite vers le bas. On voit que la ligne directrice de gauche se déplace, elle vers le haut. Dans l'exercice qui va suivre, nous allons faire en sorte que la ligne directrice ne change qu'une portion de courbe et non les deux simultanément.

Dans l'exercice précédent, nous avons réussi à passer d’un sommet à point d’inflexion (courbe). À présent, pour former une cassure au milieu de la courbe, il va vous falloir briser votre ligne directrice.

Ici, il s’agira de modifier une pointe en arc de cercle puis en une ligne brisée:

Étape 1                       -->              Étape 2                         -->                        Étape 3
     

  1. Commencez par créer un sommet que vous convertissez en courbe (comme dans les étapes 1 à 4 précédentes). Vous devez donc en être à l'étape 2 de notre exemple.
  2. Faites apparaître une ligne directrice en cliquant avec la flèche blanche sur une portion de courbe (ici à droite) ou en cliquant sur un point d’ancrage.


    a) On prend le point directeur                     b) Avec l’outil conversion, on casse la ligne
     

  3. Avec votre outil de conversion, effectuez un clic maintient sur le point directeur et déplacez votre souris (ici vers le bas). La portion de courbe qui est rattachée à la ligne directrice doit se déplacer avec votre souris.
  4. Relâchez votre souris.

Dans l'exemple ci-dessus, en "cassant" le point directeur de droite grâce à l'outil de conversion, on voit bien que le segment de gauche n’a pas bougé. On a bien formé une cassure au niveau de notre portion de courbe de droite.

Une fois votre cassure effectuée, vous pourrez sélectionner à nouveau votre point directeur avec votre flèche blanche.

À présent, vous serez en mesure de modifier tous les blocs et tracés que vous effectuerez au cours de votre travail.

 

--> Cliquez pour aller vers la partie IV - La mise en forme du texte -->