I.   Découverte du logiciel

V.   Manipulation des blocs image

II.  Premiers pas avec les blocs texte

VI.  Feuille de style et filets

III. Mise en forme du texte

VII. Le plan de montage et pages

IV. Mise en forme des blocs

VIII. Bibliothèque, livre, Index, Impression

 

III - MISE EN FORME DU TEXTE

 

La mise en forme du caractère

- Sélection du texte
- Déplacement au sein d'un texte

- Supprimer un texte
- Couper - Copier - Coller
- Rechercher / Remplacer un mot

- Choix du caractère et du corps
- Déclinaisons des caractères
- Attributs de caractères

- Échelle verticale et horizontale (La chasse)
- Approches de paire et de groupe
- Parangonnage

- Couleur et teinte

- Importation de texte

- Vérification de l'orthographe

 

La mise en forme du paragraphe

- Alignements (horizontal et vertical)
- Interlignage
- Inter-paragraphe (espace avant et après texte)

- Retraits, alinéa

- Lettrine

- Césure et justification

 

La mise en forme du bloc

- Blanc tournant

- Colonne et gouttière
- Liaison des paragraphes

- Chaînage de blocs

- Veuve et orpheline

 

 

 

 

 

 



LES CARACTÈRES

 

À partir du moment où vous savez sélectionner et déplacer du texte, vous allez pouvoir commencer à modifier ses attributs. On parle d'attributs de texte pour tout ce qui concerne le police, sa taille, style, couleur, échelle... Si vous cliquez sur le menu Style qui gère le choix des attributs, vous pourrez voir que les d'attributs de texte sont nombreux.

Le premier attributs que nous allons modifier concernera le choix de la police. Ce choix est d'autant plus important qu'il vous permettra de mieux véhiculer un message.
Il existe différentes familles de police de caractère. On peut commencer par compter quatre grandes familles. Celles-ci vous permettront déjà de mieux les reconnaître. Les caractères sont classées selon des normes dont l'une est la Classification Thibaudeau (de son concepteur, Francis Thibaudeau). Il décida de séparer les caractères en familles suivants une classification du dessin de l'empattement des lettres. Les empattements sont les traits qui prolongent les droites et obliques des lettres:

Ci-dessous, vous pouvez voir:

- La famille des Elzévir qui se reconnaissent par leurs empattements triangulaires.
- La famille des Didot qui se reconnaissent par leurs empattements filiformes.
- La famille des Egyptiennes qui se reconnaissent par leurs empattements rectangulaires.
- La familles des Antiques qui se reconnaissent par leur absence d'empattements.

 

Il existe une seconde classification que l'on nomme la classification Vox-Atypi (de son créateur Maximilien Vox). Dans cette classification, vous avez certainement déjà rencontré:

- La familles des Scriptes qui se reconnaissent par leurs styles se rapprochant de l'écriture manuelle.
- La famille des Fractures qui se reconnaissent par leur style Gothique.

 

Le choix des caractères

Si, dans un message publicitaire, vous deviez vanter les mérites d'un produit "d'une grande douceur", vous n'utiliseriez pas une police de caractère ayant une allure agressive (comme dans notre dernier exemple, la police Fraktur). Votre choix devra donc se porter vers une police dégageant "une atmosphère légère" (on se rapprocherait déjà plus d'une Scripte). Voici un exemple qui vous permettra de mieux visualiser "l'atmosphère" que peut dégager une police. Le mot "douceur" évoque une sensation de légèreté (pour certains en tout cas). Le "trash métal" au contraire, évoque tout de suite une atmosphère agressive. Si vous écriviez ces deux mots de cette façon (sauf cas de dérision), vous passeriez vite à côté de votre message:

Alors que si vous inversiez les caractères, le message est mieux ciblé:

Le système installe par défaut un certain nombre de polices de caractères. Elles se trouvent dans votre dossier système. En anglais, il s'agit du dossier Fonts de votre dossier utilisateur. En principe, vous trouverez un minimum de polices. Les typographes créent les caractères et c'est pourquoi, lorsque vous souhaiterez les utiliser, vous devrez les acheter. Vous pourrez trouver des polices de caractères gratuites pour ainsi, au fur et à mesure du temps avoir un choix plus vaste "d'atmosphère" que peuvent dégager les caractères. vous devrez ensuite les installer dans votre système.

Pour choisir une police de caractère, deux choix s'offrent à vous:


• Par la palette des spécifications

Celle-ci fait apparaître les attributs de caractères dans sa partie droite. Vous pouvez voir le mot Helvetica affiché; il s'agit du nom de la police de caractère qui sera utilisée.

Pour changer de caractères, visualisez les flèches situées à droite du nom Helvetica. Faîtes un clic-maintient dessus. Un liste de police apparaît alors. Descendez le long de la liste et relâchez votre souris sur un nom. Vous pouvez à présent commencer à écrire un texte. Si vous voulez changer la police d'un texte déjà tapé, vous devez avant tout le sélectionner. Une fois en surbrillance, vous pourrez lui appliquer les transformations souhaitées.

Vous pouvez également entrer vous-même les premières lettres du nom d'une police dans la zone de texte (ici, celle affichant le caractère Helvetica).

  1. Sélectionnez votre texte et faites-y un double-clic dans la case de caractère . La case apparaîtra en bleu.
  2. Tapez une des premières lettres du nom d'une police (exemple, "Pa" pour Palatino). Xpress comprendra qu'il doit chercher la police de caractères correspondant aux lettres tapées.
  3. Appuyez sur la touche Entrée ou Retour de votre clavier pour appliquer le changement.



• Par le menu Style

Allez dans le menu Style / Police et descendez le long de la liste qui s'affiche. Ensuite, tapez votre texte dans un bloc. Si vous voulez changer la police d'un texte préalablement tapé, vous devez avant tout le sélectionner. Une fois en surbrillance, vous pourrez lui appliquer les transformations souhaitées.

 

 

 

DÉCLINAISONS DES CARACTÈRES

Peut-être avez-vous remarqué à droite de certains caractères une flèche ? Celle-ci vous indique que ce caractère à été créé avec plusieurs déclinaisons. Cela veut dire que le caractère en question à été créé avec plusieurs attributs (empattements, épaisseurs). Cela n'est pas le cas de tous les caractères ! vous pourrez trouver des polices (ici la Frutiger) nommées de cette façon:

- Frutiger "Light"
- Frutiger "Roman"
- Frutiger "Italic"
- Frutiger "Bold" ou "Black"
- Frutiger "Black"
- Frutiger "UltraBlack"

Toutes ces notations présentent une police de caractère avec ses graisses et/ou italiques. La graisse est l'épaisseur du dessin d'un caractère; l'italique permet lui de pencher un caractère (poésie).

Certaines polices sont déclinées sous une forme dite "maigres" (light), avec graisse plus épaisse (bold ou black), avec une graisse moyenne (medium), voir une graisse importante (UltraBlack).
Vous pouvez voir également que certaines ont été créées avec leur italique.

- Sans: Terme expliquant que le caractère est sans empattements.
- SemiSerif: Terme expliquant que le caractère est avec des demi-empattements.
- Serif: Terme expliquant que le caractère est avec empattement.
- Roman ou regular ou book: Terme expliquant que le caractère est sans aucun attribut.

Le plus souvent, une police est utilisée sous sa forme "Roman". C'est-à-dire sans graisse modifiée et sans combinaison d'attribut (italique et graisse non modifiée). Si vous ne voyez rien d'accolé au nom d'une police, c'est une roman.

- Condensed: Terme expliquant que le caractère est étroitisé dans son échelle.
- Expanded: Terme expliquant que le caractère à été élargi dans son échelle.

 

 

 

ATTRIBUTS DE CARACTÈRES

Auparavant, il n'existait dans l'écriture, que des lettres capitales et des minuscules (bas de casse). Si vous trouvez une gravure sur pierre romaine, vous verrez que cette écriture était déclinée capitale. Par la suite, les attributs sont apparus: minuscules, italique...

Les attributs de caractères s'appliquent à partir du menu Style/Style ou en passant par la palette de spécification. Vous avez deux possibilités pour appliquer un attribut à un texte.

- Vous avez déjà tapé un texte dans un bloc; dans ce cas, vous devrez sélectionner votre texte (surbrillance) et ensuite choisir un attribut. Votre texte changera après sélection de l'attribut.

- Vous n'avez pas encore tracé votre bloc texte; dans ce cas, vous pouvez commencer par choisir un attribut et débuter la frappe. Votre texte contenant l'attribut précédemment sélectionné.

En dehors du corps du choix du caractère et de son corps, vous trouverez les autres attributs dans le menu Style / Style:

 

Corps de police

Vous pouvez modifier la taille des caractères grâce à l'option "Corps" située dans la palette des spécifications. L'unité de mesure du corps d'un caractère est le point Didot qui correspond à une mesure de 0,3759 mm.

Vous devez sélectionner votre texte puis cliquez sur les flèches situées à droite de l'unité affichée en point. Vous allez voir une liste s'afficher. Un s'agit d'une liste de corps déjà établis. Une fois la liste affichée, descendez-y et relâchez votre souris sur une unité. Vous verrez alors votre texte s'agrandir ou diminuer. Ici, le corps de caractère sélectionné est fixé à 12 points.

Vous pouvez également entrer vous-même une valeur dans la zone de texte corps.

  1. Sélectionnez votre texte et faites-y un double-clic dans la case de corps (ici, celle affichant 12 pt). La case apparaîtra en bleu.
  2. Tapez une nouvelle valeur.
  3. Appuyez sur la touche Entrée ou Retour de votre clavier pour appliquer le changement.

 

Vous pourrez également effectuer ces modifications en allant dans le menu Style / Corps.

Comme précédemment, vous avez la possibilité de taper votre texte puis d'en modifier le corps ou si un texte est déjà tapé, sélectionnez-en une portion (ou tout) votre texte puis allez dans le menu Style et choisir dans la liste un corps en particulier.

 

Attention: Par défaut, en dessous d'un corps de 7, vous ne verrez plus les lettres mais ce que l'on nomme du "faux texte". Cela vous permet de visualiser la place que votre texte prend mais non sa forme. Pour modifier les paramètres d'affichage du faux texte, allez dans le menu Xpress / Mise en page papier / Générales dans la partie Affichage vous pouvez voir "Faux texte sous". Cela veut dire qu'en dessous de la mesure affichée, vous ne verrez plus du texte mais ces sortes de petites croix:

Vous pouvez donc choisir d'augmenter ou de diminuer la valeurs affichée en inscrivant une nouvelle taille de corps. Rassurez-vous cependant, votre texte ne sera pas imprimé sous sa forme de faux texte mais bien dans son corps choisit.

 

Modifier la graisse d'un caractère

Si vous avez lu la partie précédente, vous savez que certaines polices sont créés avec des déclinaisons de graisses. La graisse sert à attirer l'attention d'un lecteur sur un point précis; mais attention, trop de gras nuit au gras.

Si vous souhaitez utiliser une graisse particulière, vous devez utiliser celle créée avec sa police et jamais celle qui est affichée par le menu Style ou la palette de spécification (Lettre B). Ces options sont de faux gras. On ne doit jamais utiliser cette option pour un travail de PAO car les imprimeurs ne la reconnaissent pas.

Vous pouvez éventuellement utiliser le faux gras pour mettre en valeur un texte que vous souhaitez laisser sur un écran (si vous utilisez une police n'ayant pas de graisse) mais jamais pour un travail destiné à être imprimé.

Les polices créées avec des graisses et/ou italiques affichent une flèche à leurs droites. Elles se trouvent dans le menu Style / Police et se nomment de cette façon:

"nom de la police + Bold"     où
"nom de la police + Black"


Dans cet exemple, la police nommée Helvetica Neue à été créée avec des graisses.


Le "faux gras" se trouve dans le menu Style / Style / gras ou après sélection d'un texte, en tapantShift B (Ctrl Shift B) sur votre clavier.
Vous pouvez également utiliser la palette de spécification; après avoir sélectionné votre texte, cliquez sur le bouton représentant la lettre B. Il s'agit de l'icône de faux gras:

 

 

Modifier l'italique d'un caractère

Vous pouvez pencher un caractère pour mettre en évidence un mot de façon plus "légère" que le gras. Pour cela, vous devez utiliser l'italique créé avec sa police et jamais celui qui est affiché par le menu Style ou la palette de spécification (lettre I). Cette option n'est qu'un romain penché. On ne doit jamais utiliser cette option pour un travail de PAO car les imprimeurs ne les reconnaissent pas.


Vous pouvez éventuellement utiliser le faux italique pour mettre en valeur un texte que vous souhaitez laisser sur un écran (si vous utilisez une police n'ayant pas d'italique) mais jamais pour un travail destiné à être imprimé.

Les polices créées avec des graisses et/ou italiques affichent une flèche à leurs droites. Allez dans le menu Style / Police.
Les caractères affichant des attributs d'italique se nomment :

"nom de la police + ital"     où
"nom de la police + italic"

exemple: GillSans Italic

Bien entendu, vous pourrez trouver des combinaisons d'attributs du style:

"Nom de la police+Avec/sans empattements+Graisses+Italique" ce qui peut donner ce caractère : GillSans BoldItalic

Le "faux penché" se trouve dans le menu Style / Style / Italique ou après sélection d'un texte, en tapantShift I (Ctrl Shift I) sur votre clavier.
Vous pouvez également utiliser la palette de spécification; après avoir sélectionné votre texte, cliquez sur le bouton représentant la lettre I. Il s'agit de l'icône de faux italique:

          

 

 

Souligné un mot (et les espaces)

Les mots soulignés ont été principalement utilisés à l'époque des machines à écrire. En effet, pour mettre en valeur un mot, il était impossible d'appliquer le gras ou d'autres attributs en dehors de la couleur. On utilise peu cet attribut car le gras et italique permettent de conserver une meilleur cohérence au sein d'un texte.

D'un point de vue visuel, on cherche toujours à conserver un aspect régulier au bloc de texte utilisé. Il s'agit de ce que l'on nomme faire le "gris typographique". Une bonne gestion entre attributs de caractères et attributs de paragraphe permet d'obtenir un beau gris typographique et donc une belle composition textuelle. On cherche à éliminer tous les éléments pouvant "saccader" la lecture .

On comprend vite que l'utilisation d'un mot ou un groupe de mots soulignés, peut donc rapidement casser le gris typographique.

Xpress propose deux outils de soulignement. Dans la palette de spécification, vous trouverez l'icône de soulignement générale
(lettre U). Cette icône permet de souligner les mots mais également les espaces. Vous pouvez, après sélection du texte, allez dans le menu Style / Style / Souligné (n°1) ou taperShift U (Ctrl Shift U) sur votre clavier.

          

 

 

 

Souligner un mot (sans les espaces)

Vous avez la possibilité de souligner les mots mais en excluant cette fois-ci les espaces.

Dans la palette de spécification, l'icône de soulignement est représentée par le lettre W.
Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style /Souligné (n°2) ou taperShift W (Ctrl Shift W) sur votre clavier.

          

 

 

Barré un mot

Cet attribut est utilisé dans le milieu juridique, pour marquer une correction mais également de façon plus" inconsciente", pour attirer l'attention d'un lecteur sur un mot précis ! Oui, l'oeil a une plus nette tendance à « s'accrocher » à un mot barré qu'à un autre qui ne l'est pas !

Pour barrer un texte, et après sa sélection, vous devrez cliquer, dans la palette de spécification, sur l'icône affichant la lettre Q.
Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style /Barré ou tapezShift V (Ctrl Shift /) sur votre clavier.

          

 

 

Relief des mots

Bien que son utilisation soit limitée, vous avez la possibilité d'appliquer du "relief" à un texte.

Pour appliquer du relief, après sélection d'un texte, vous devrez cliquer dans la palette de spécification sur l'icône affichant la lettre O.

Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style / relief ou tapezShift O (Ctrl Shift O) sur votre clavier.

          

 

Ombré des mots

Xpress vous offre la possibilité d'appliquer un "effet ombré" qui s'affichera derrière un texte. Malheureusement, vous ne pouvez pas modifier l'espacement et options de cet effet.

Pour appliquer un effet d'ombre, après sélection d'un texte, vous devrez cliquer dans la palette de spécification sur l'icône affichant la lettre S.

Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style / relief ou taperShift S (Ctrl Shift S) sur votre clavier.

         

 

 

Capitales


Les caractères étaient rangés dans un meuble composé de casiers (les cassetins). Les capitales étaient rangées dans des cassetins du haut, d'où le nom de "hauts de casse" et les minuscules en bas d'où l'origine du nom "bas de casse".

L'utilisation des majuscules s'emploie pour les débuts de phrases (capitale initiale), pour les chiffres romains, les titres d'oeuvres...

Pour taper un texte en lettres capitales, vous devez soit:

- Appuyer une fois sur la touche Caps Lock puis taper votre texte. Pour désactiver la touche, appuyer à nouveau dessus.
- Maintenir votre touche Shift et en même temps taper votre texte. La touche n'est active que le moment ou vous appuyez dessus.

Si vous avez taper des mots en bas de casse (minuscules) et que vous souhaitiez les transformer en capitales, vous n'êtes pas obligé de tout retaper. Après sélection du texte, il vous suffit de cliquer, dans la palette de spécification, sur la lettre K. Votre texte passera automatiquement en capitales.

         

Vous pouvez également, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style / Tout majuscules ou appuyer sur les touches Shift K (Ctrl Shift K) sur votre clavier.

 

Petites capitales

On utilise principalement les petites capitales pour composer les numéros des siècles, les divisions d'ouvrages (chapitres, scènes). Auparavant, les premiers mots d'une composant une lettrine était composée en petites capitales. Une lettrine est la première lettre au début d'un paragraphe s'étalant sur plusieurs lignes de haut (dans notre exemple 3 lignes en hauteur).

Pour appliquer une petite capitale à un mot, sélectionnez-le puis cliquez, dans la palette de spécification, sur la seconde lettre K. Elle est légèrement plus petite que la première représentant les capitales.

         

Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style / Petites majuscules ou appuyez sur les touches Shift H (Ctrl Shift H) sur votre clavier.

 

Exposant

Lorsque vous écrivez un texte à la main, il est plus pratique d'utiliser une ligne guide (comme sur un cahier d'école) de façon à écrire droit. Dans tous les logiciels traitant du texte comme sur Xpress, vous avez une ligne imaginaire sur laquelle le texte que vous tapez vient "s'asseoir". Cette ligne se nomme la ligne de base.

La fonction d'exposant permet de décaler au-dessus de la ligne de base un chiffre ou une lettre. De cette façon, vous avez la possibilité d'inscrire des notes, de surélever des caractères tout en respectant les règles d'usage en typographie. On retrouve l'exposant dans les notes, abréviations...

Pour appliquer l'exposant sur un caractère, après sélection de celui-ci, cliquez dans la palette de spécification sur l'icône représentant un 2 au-dessus d'une flèche pointant vers le haut.

          

Vous pouvez, après sélection du caractère, aller dans le menu Style / Style / Exposant ou appuyez sur les touchesShift Y (Ctrl Shift Y) de votre clavier.

 

Indice

La fonction d'exposant permet de décaler au-dessous de la ligne de base un chiffre ou une lettre. On retrouve souvent l'indice dans des formules chimiques.

Pour appliquer l'indice sur un caractère, après sélection de celui-ci, cliquez dans la palette de spécification sur l'icône représentant un 2 au dessous d'une flèche pointant vers le bas.

         

Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style / Indice ou appuyez sur les touchesShift Z (Ctrl Shift Z) de votre clavier.

 

Supérieur

Si vous devez faire des renvois de notes, vous pouvez utiliser la fonction supérieur. Elle permet de créer de petits chiffres ou lettres de plus petit corps que la police utilisée.

Pour appliquer le style supérieur à un caractère, après sélection de celui-ci, cliquez dans la palette de spécification sur l'icône représentant un 2 placé au-dessus d'un trait.

         


Vous pouvez, après sélection du texte, aller dans le menu Style / Style / Supérieur ou appuyez sur les touchesShift G (Ctrl Shift V) de votre clavier.

Ne confondez pas avec le style exposant qui conserve un corps égal à celui de la police utilisée. Il s'agit juste d'un décalage sur la ligne de base d'un caractère. Dans l'exemple ci-dessous, on peut voir que la taille du 2 est beaucoup trop grande pour un simple renvoie de note.

 

Fenêtre d'attributs de caractères

Il vous est possible de modifier tous les attributs de caractères en utilisant sa fenêtre de paramétrages. Pour afficher cette fenêtre et après sélection du texte, allez dans le menu Style / Caractères ou appuyez sur les touchesShift D (Ctrl Shift V) de votre clavier.

Une fenêtre s'ouvre alors:

 

Cette fenêtre est composée de deux parties. Dans la partie droite de la fenêtre, vous pouvez retrouver tous les précédents attributs de style que vous nous avons travaillés.
Dans la partie gauche de la fenêtre, vous pouvez modifier la police de caractère ainsi que son corps. Nous travaillerons les autres attributs de style (couleur, échelle, teinte et approche) dans la suite de ce cours.

Pour appliquer les style à votre sélection sans sortir de cette fenêtre, sélectionnez vos d'attributs en cochant leurs boutons puis cliquez sur la case "Appliquer". Une fois votre choix effectué, cliquez sur le bouton OK.

 

 

--> Cliquez pour aller vers la suite de la Partie III - L'échelle horizontale et verticale -->