I.   Présentation de l'environnement

VI.    Les repères

XI.   La mise en couleur

II.  Notions d'image

VII.  Les transformations

XII.  Le texte

III. Les formes de base

VIII. Les PathFinders

XIII. Les calques

IV. Présentation d'une forme

IX.   Plume + et plume -

XIV. Les tracés

V.  La sélection

X.    Les courbes de Bézier

XV.  Les filtres

 

 

I. Présentation de l'environnement


- Introduction à Illustrator
- Présentation
- Les palettes 
- La fenêtre de nouveau document
- Les formats du plan de travail
- Les formats d'enregistrement

 

 

 

 

 

INTRODUCTION

 

Illustrator est un logiciel qui va vous permettre de créér des illustrations, dessins et logos de types "vectoriels". Ce terme désigne le mode de travail de ce logiciel; à savoir des droites et des courbes calculées de façon mathématique. Illustrator est à l'opposé du logiciel Photoshop qui lui travaille en mode Bitmap (pixels).

                   

Il peut être difficile d'aborder ce logiciel car, pour commencer une illustration, nous avons pris l'habitude de prendre un crayon et de commencer un tracé;
Ici, Illustrator se chargera de créer mathématiquement les traits, courbes et graphismes que vous placerez.

Si vous débutez, vous pouvez penser qu'Illustrator est un logiciel qui manque de souplesse; avec du temps et du travail, vous vous rendrez vite compte que ce logiciel vous permettra de créer un très grand nombre d'illustrations.

L'avantage des tracés mathématiques (les vecteurs), c'est avant tout une très grande pureté des lignes. Vous verrez donc, au fur et à mesure de votre progression, que vos dessins y gagneront en précision et en justesse.

 

 

PRÉSENTATION


À l’ouverture du logiciel, vous pouvez voir différentes palettes apparaîtrent. Elles vous permettront de créer et transformer vos dessins.
Les palettes sont nombreuses dans Illustrator et il ne servirait à rien de toutes les afficher dès le début de vos créations; Elles sont regroupées sous forme d’onglets, vous permettant ainsi de mieux organiser votre espace de travail ; Organisé, celui-ci vous permettra de gagner un temps considérable!

Il vous est possible de déplacer les palettes en effectuant un clic maintient sur leurs barres de titre. Vous pouvez :


- Les regrouper ou les séparer par la technique du glissé déplacer des onglets (vous maintenez le clic enfoncé sur un onglet et vous le sortez ou le rentrez vers une nouvelle palette).

- Les masquer en allant dans le menu Fenêtre/Masquer (nom de la palette) ou de les afficher menu Fenêtre/Afficher (nom de la palette).

- Pour masquer/afficher l’ensemble des palettes, appuyer sur la touche tabulation.

 

 

LES PALETTES


Vous devrez dans un premier temps, vous familiariser avec l’environnement de travail et les palettes. Pour cela, nous allons vous présenter celles-ci.

 

La palette d’outils


Par défaut, elle se situe à gauche de l’écran lors de l’ouverture du logiciel. Les outils qu'elle contient permettent de réaliser, transformer, modifier et sélectionner vos dessins et textes.
Si votre palette n’apparaît pas, allez dans le menu Fenêtre/Afficher la palette d’outils.



Pour ne garder à l’écran que la palette d’outils, appuyez sur la touche Majuscule puis sur la touche Tabulation (faites-le dans ce sens, la touche tabulation seule vous masquerait toutes les palettes). Effectuer la même opération pour faire réapparaître les autres palettes.

Certains outils ont un petit triangle à leur droite ; il permet de faire apparaître une suite d’outils optionnels.


Pour détacher les outils optionnels en palettes flottantes, faites apparaître l’outil par un clic maintient et relâchez la souris à droite, sur la case fléchée.

Des outils optionnels détachés en palette flottante.

 

 

Les outils optionnels

 

 


La palette de navigation


Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Navigation.

C’est la représentation de votre plan de travail sous forme miniaturisée.
Elle vous permet de vous déplacer au sein de votre zone de travail et de modifier l’affichage de vos illustrations. Le taux d’affichage (en bas à gauche) allant d’un minimum de 3,13% à un maximum de 6400%. Utilisez les zooms (petits triangles situés dans cette palette) pour agrandir et réduire l’affichage de votre plan de travail.
Vous pouvez déplacer vous-même le cadre rouge (clic maintient puis déplacement de la souris), pour naviguer au sein de votre fenêtre.

 

La palette d’infos

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Infos ou tapez F8 au clavier.

Cette palette indique la position de votre souris, les coordonnées X et Y et dimensions L et H des objets que vous sélectionnez. Sont indiquées également des informations concernant les textes et couleurs que vous utilisez.
Comme vous le voyez, cette palette est variable en fonction de l’outil que vous utilisez. Utilisez la touche F8 pour la faire apparaître rapidement.

 

La palette Options d’objets


Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Option d’objets ou tapez F11 au clavier.

Elle permet l’affichage du centre des objets, des liens Internet qui leur sont affectés, des surimpressions.

 

La palette de couleur


Pour la faire apparaître allez dans le menu Fenêtre/Couleur ou tapez F6 au clavier.

Elle permet de créer différentes couleurs de fond et de contour en fonction du mode colorimétrique choisit (RVB, CMJN, TSL, RVB Sécurisé, Niveaux de gris).

 

La palette de contour


Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Contour ou tapez F10 au clavier.

Elle vous permet de choisir l’épaisseur et les formes de contours des objets que vous créerez (extrémité, sommet et pointillé).

 

La palette de dégradé


Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Dégradé ou au clavier F9 ou double cliquez sur l’outil dégradé dans la palette d’outil.

Elle permet la réalisation des dégradés et leur changement de styles (linéaire ou radial).

 

La palette de nuancier

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Nuancier.

Elle vous permet de créer et de stocker différentes nuances de couleur, (aplat, dégradé, motifs).

 

Les bibliothèques de nuances


Pour les faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Bibliothèques de nuances/ choisir dans le menu déroulant.

Ce sont des nuances de couleurs supplémentaires (pastels, métalliques, systèmes…)

 

La palette de formes


Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Formes ou au clavier F5.

Elle permet de régler les options d’outils de dessin et d’en créer sous différentes formes (calligraphiques, diffuses, artistiques).

 

La palette d’aspect

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Aspect ou tapez Shift-F6 au clavier.

Elle permet de gérer et modifier les attributs de contours, de fonds, de transparence et d’effets d’objets que vous créerez.

 

La palette de transparence

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Transparence ou tapez Shift-F10 au clavier.

Elle permet la modification de l’opacité des objets, calques…

 

La palette de styles

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Styles ou tapez Shift-F5 au clavier.

Elle permet d’appliquer différents styles (contour, fond) sur les objets que vous créerez.

 

Les bibliothèques de styles

Pour les faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Bibliothèques de styles/ choisir dans le menu déroulant.

Ce sont des options de styles de fonds et de contours supplémentaires.

 

La palette de Symboles

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Symboles ou tapez Shift-F11 au clavier.

Elle permet le stockage, la création ainsi que la modification de dessins prêts à l’emploi.

 

Les bibliothèques de symboles

Pour les faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Bibliothèques de Symboles.

Ce sont des styles de symboles supplémentaires (animaux…).

 

La palette d’Alignement / Distribution

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre /Alignement ou tapez Shift-F7 au clavier.

Elle permet de modifier le placement des objets dans l’espace.

 

La palette de transformation

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre /Transformation ou tapez Shift-F8 au clavier.

Elle permet de modifier la taille position, orientation et inclinaison des objets.

 

La palette des PathFinder

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Path Finder ou tapez Shift-F9 au clavier.

Elle permet d’effectuer des combinaisons d’objets entre eux (type fusion…).

 

Les palettes de Texte

          

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre /Texte ou tapezT (caractère),M (paragraphe),Shift T (tabulation) au clavier. Sur PC tapez Ctrl T (caractère), Ctrl M (paragraphe), Ctrl Shift T (tabulation).

Les deux palettes principales permettent de modifier les attributs de caractère (police, graisse, approche…) et de paragraphe (alignement, retrait). La palette de tabulation permet de poser des taquets (permettant l’alignement des textes). La palette MM (Multiple Master) permet de modifier la graisse (épaisseur) et chasse (largeur) style et corps des caractères de police MM.

 

La palette de Calque

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Calque.

Elle permet la gestion des objets créés sur des feuilles (calques) indépendantes les unes des autres.

 

La palette de Baguette magique

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Baguette magique.

Elle permet la gestion d’objets ayant des attributs de fonds ou de contours identiques

 

La palette de Script

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Script.

Elle permet d’enregistrer des actions pas à pas et ainsi d’automatiser des taches.

 

La palette de Liens

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Liens.

Elle permet la gestion des images importées.

 

La palette de variables

Pour la faire apparaître, allez dans le menu Fenêtre/Variable.

Elle permet la gestion des objets définis sous forme de variable.

 

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

 

La fenêtre de nouveau document


Pour ouvrir un nouveau document, allez dans le menu Fichier/Nouveau ou tapezO (Ctrl O), Illustrator vous affiche cette fenêtre:


Vous devez spécifier les paramètres pour :

Le nom


Il s’agit du nom que vous donnerez à votre page et qui figurera ensuite dans votre barre de titre.

 

LE FORMAT DU PLAN DE TRAVAIL


Il change en fonction du travail que vous aurez à effectuer. Cependant, les formats peuvent êtres modifiés à tout moment.
Différents formats :

A10

Largeur 2,6 cm

Hauteur 3,7 cm

A9

Largeur 3,7 cm

Hauteur 5,2 cm

A8

Largeur 5,2 cm

Hauteur 7,4 cm

A7

Largeur 7,4 cm

 Hauteur 10,5 cm

A6

Largeur 10,5 cm

  Hauteur 14,8 cm

A5

Largeur 14,8 cm

Hauteur 21 cm

A4

Largeur 21 cm

  Hauteur 29,7 cm

A3

Largeur 29,7 cm

Hauteur 42 cm

A2

Largeur 42cm

 Hauteur 59,4 cm

A1

Largeur 59,4 cm

Hauteur 84 cm

A0

Largeur 84 cm

   Hauteur 118,8 cm


B5

Largeur 18,2 cm

Hauteur 25,7 cm

B4

Largeur 25,7 cm

Hauteur 36,4 cm


Lettre

Largeur 21,59 cm

Hauteur 27,94 cm

Légal

Largeur 21,59 cm

Hauteur 35,56 cm

Tabloïde

Largeur 27,94 cm

Hauteur 43,18 cm


  Personnalisé

 De 0,04 cm à 577,95 cm De 0,04cm à 577,95 cm


Le format A4 est la moitié d’un format A3 qui est la moitié d’un A2 …


Les unités

Elles seront utilisées au cours du travail ainsi que pour les règles. Vous pourrez les modifier les unités de valeur en allant dans le menu Illustrator/préférences/unités et mesures.

L’orientation des fichiers


Vous devrez choisir entre l’orientation:

         
 À la Française                      À l’Italienne

On les retrouve également sous le nom de portrait et paysage.

 

Le mode de travail


Il vous faudra choisir entre le travail destiné à l’écran (RVB) ou au travail destiné à l’impression (CMJN). Nous aborderons ce chapitre dans la partie II de ce cours.

 

Plan de travail

Après avoir créé un nouveau document, vous allez voir apparaître une page délimitée par les lignes continues; elles représentent la surface totale d'impression de votre document. Par défaut, le plan de travail a la même taille que la page, mais il peut être agrandi ou réduit. Par défaut, le format du plan de travail est de 21 x 29,7 cm.


          
Dans notre premier exemple, une surface d'impression par défaut, et dans le second, la surface décalée.

 


LES FORMATS D'ENREGISTREMENT

Le travail que vous effectuez actuellement n’est pas encore enregistré de façon physique sur votre disque dur et en cas d’incident (panne, blocage de l’ordinateur), votre document s’en trouverait définitivement perdu. Il vous faudra donc rapidement avoir le réflexe d’enregistrer régulièrement votre fichier. Il faut distinguer deux types d’enregistrements :

- La commande Enregistrer sous…Elle vous permet de créer pour la première fois un document physique sur votre disque dur.

- La commande Enregistrer. Elle vous permet la sauvegarde régulière de votre travail. Cette commande ne s’utilise qu’une fois votre document créé.


Après avoir crée un nouveau document, allez dans le menu Fichier et lancer la commande Enregistrer sous… Ou appuyer sur les touches Shift S (Ctrl Shift S) de votre clavier. La fenêtre d’enregistrement s’affiche :


Cette fenêtre est divisée en plusieurs zones. La partie haute contient un menu déroulant vous permettant de choisir le format de fichier. En fonction du travail que vous effectuez, ce format peut être modifié.


Dans Illustrator, vous trouverez deux grands types de formats. Les formats destinés au multimédia et ceux qui sont destinés à la PAO :


Multimédia :


- SVG et SWF : Utilisés pour les images fixes et animations de type Flash.

- AI : Format natif du logiciel Illustrator. Si vous souhaitez utiliser un fichier uniquement dans ce logiciel. C’est un format importable vers le logiciel de mise en pages InDesign.

- PDF : Permet de créer un fichier qui peut être placé en ligne et gérer des images contenant du bitmap, vectoriel et des liens Internet. Format natif du logiciel Acrobat.


PAO :


- EPS : Format idéal pour la PAO. Ce format permet d’exporter vos fichiers vers les logiciels de mise en pages (Quark et Indesign).

 


Enregistrer ses fichiers sur le bureau


Votre disque dur contient des dossiers qui peuvent eux-mêmes contenir des fichiers. Tous ces dossiers sont classés sous forme hiérarchique. Pour choisir le bureau, entrer dans la partie Chemin et choisir l’option Desktop ou Bureau ou tapezD au clavier.

Vous pourrez décider de créer un nouveau dossier dans lequel se trouvera votre fichier. Dans ce cas, cliquez sur la case « Nouveau Dossier », donnez-lui un nom appuyez sur la case créer.